La crise du Covid-19 signe-t-elle l’arrêt de mort de la démocratie ?

La gestion de la pandémie du Covid-19 a pour le moins été chaotique depuis le mois de mars 2020. Elle marque le règne absolutiste de l’hyper-individualisation de nos sociétés contemporaines dans lesquelles notre prochain est désormais représenté comme potentiellement menaçant. En réalité, la véritable menace vient de l’isolation sociale désormais associée au progrès « sanitaire » (il faut rester chez soi pour sauver des vies) et de l’abandon passif de la part des citoyens de leurs droits et libertés fondamentales leur ôtant l’exercice des contre-pouvoirs démocratiques dévolus par la Constitution.

Isoler le corps social revient à retirer tout pouvoir d’action aux citoyens

C’est ainsi que les mesures dites « sanitaires », dont les gestes barrière, le couvre-feu et la distanciation sociale contribuent au morcellement des collectifs et retirent aux citoyens tout pouvoir d’action de contrôle des gouvernants.

En réalité, il doit être possible de travailler et de consommer, même à outrance, mais non pas de se réunir ou d’agir collectivement en vue de proposer des voies de sortie à l’état de crise sanitaire voire démocratique. Un acte de citoyenneté consisterait à rester allongé sur le canapé et à écouter la panoplie « d’experts » tant scientifiques que politiques (contrairement aux citoyens ordinaires qui sont forcément non-experts) prêcher la prétendue nécessité d’abandonner les droits et libertés fondamentales pour le « bien  commun ». Cette « démocratie d’experts » dévoile par ailleurs au grand jour une forme  de dédain du pouvoir politique à l’égard de la sphère citoyenne avec ses droits et libertés  y afférents.

Elle consiste à utiliser la science afin de légitimer l’amputation du pouvoir dévolu au peuple par le biais des droits et libertés fondamentales (dont le droit de réunion) pourtant inhérents à l’équilibre des pouvoirs et contre-pouvoirs démocratiques. La question est désormais celle de savoir sur quoi se fonde la légitimité d’un système démocratique dans lequel le citoyen est dépourvu de l’exercice de ses droits et libertés ?  

Sous couvert de nécessité scientifique et conformément à une tendance croissante de désinvestissement de la sphère citoyenne, la population abandonné son rôle démocratique. Et si le peuple a envie de regagner sa « vie d’avant », c’est moins pour exercer son rôle de contre-pouvoir démocratique que pour s’adonner de nouveau aux multiples divertissements qui lui ont été refusés depuis un an. Voilà l’état de la démocratie au XXIe siècle.

Les communautés virtuelles et l’illusion du lien – symboles de désagrégation de la sphère collective

L’accélération du déploiement des outils numériques n’a pas non plus réussi, contrairement à ce qu’il est parfois possible d’entendre, à pallier à l’absence des collectifs. Au contraire, Internet a permis de banaliser la distanciation des liens sociaux, créant l’illusion que parce qu’il est possible de contacter la personne de son choix au moment voulu, il serait plus aisé d’entretenir des liens avec davantage de personnes. En réalité, les nouvelles technologies altèrent significativement les capacités de communication et la création de liens sociaux, comme en témoignent de nombreuses études scientifiques relatives à la surexposition aux écrans. La finalité des réseaux sociaux ne réside par ailleurs pas dans l’amélioration de l’interaction humaine, mais dans la stimulation des besoins narcissiques croissants des utilisateurs afin de tirer profit de l’exploitation des données relatives à leur vie privée.   

La gestion de crise comme précédent dangereux pour l’avenir de la démocratie

La période actuelle marque l’aboutissement de l’érosion des liens sociaux dans un cadre de plus en plus désabusé. Il est grand temps de réinvestir la sphère du collectif et d’œuvrer à la création d’un avenir porteur d’espoir à travers une citoyenneté revigorée au lieu d’attendre passivement l’issue d’une crise qui, aussi du fait de sa gestion, porte en elle déjà les germes de la prochaine. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s