La violence et la haine comme symptômes d’une injustice croissante

7238132064_0b6d74c322_b

Les émeutes à Francfort, mercredi 18 mars, auprès du siège de la BCE, ont pu surprendre en raison de la violence mise en œuvre par un certain nombre de manifestants, dans le cadre des actions du mouvement anti-austérité « Blockupy », dont les excès ne peuvent qu’être condamnés. Cependant, ce mouvement s’inscrit dans une multitude de manifestations qu’à connu l’Europe à l’encontre de certaines de ses institutions au cours de ces dernières années et qui sont l’expression d’une exaspération de plus en plus importante par rapport à un continent profondément en crise. Il ne convient non pas de stigmatiser les manifestants et de s’étonner des violences qui accompagnent leurs actes, mais il faut analyser certaines des raisons qui ont poussé ces derniers à agir de telle façon dont notamment la réalité d’un système démocratique défaillant qui semble impuissant face à une finance devenue excessive, opaque et souvent incompréhensible.

Continue reading