De la défaillance démocratique en Amérique

donald-trump-hillary-clinton-bill-clinton

Dans « De la démocratie en Amérique », Tocqueville écrivait: « Chez les peuples aristocratiques, il existe un certain nombre d’individus privilégiés, dont l’existence est pour ainsi dire en dehors et au-dessus de la condition humaine; le pouvoir, la richesse, la gloire, l’esprit, la délicatesse et la distinction en toutes choses paraissent appartenir en propre a ceux-là. La foule ne les voit jamais de fort près, ou ne les suit point dans les détails (…) » Continue reading

Le Brexit et l’Europe : Entre échecs, incertitudes et opportunités

 brexit

Le Brexit l’a donc bel et bien emporté. Le départ de la Grande-Bretagne est sans aucun doute une mauvaise nouvelle pour l’Union européenne, perdant de ce fait 60 millions d’habitants et avec eux une grande puissance économique au niveau mondial.

Les Britanniques renoncent de fait à la place sur mesure que l’Union européenne a bien voulu leur tailler, notamment en matière de contribution au budget européen depuis le fameux « i want my money back » de Madame Thatcher du début des années 1980.

Continue reading

Quand les institutions européennes tuent la démocratie, elles tuent l’Europe!

Greek-solidarity-protests

Les institutions européennes, dont notamment la Commission, la BCE et l’Eurogroupe dirigent l’Europe dans le mur. Il faut être profondément choqué face à l’arrogance et face au sentiment de supériorité qui guide ces dernières à l’égard à la crise et du peuple grec. C’est le parachèvement d’une technocratie complètement déconnectée des citoyens qui trouve sa cause dans un manque de démocratie flagrant de certaines institutions, notamment de la Commission, mais aussi à travers le FMI et la BCE qui ont un poids considérable dans les discussions au sujet de la Grèce alors qu’elles ne portent qu’un poids négligeable de la dette grecque (32 milliards pour le FMI et 20 milliards pour la BCE) par rapport aux pays membres de la zone euro (193 milliards d’euros).

Continue reading

L’échec de la campagne référendaire et le fossé grandissant entre la classe dirigeante et le peuple

11430261_10152824159685064_516891834_n

Le référendum du 7 juin dernier a démontré très clairement que les Luxembourgeois restent attachés aux valeurs de leur identité telles la nationalité et la langue. S’il était possible de s’attendre à ce que le « non » à la question de l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers réunisse une majorité des votants derrière lui, il n’était pourtant pas vraiment prévisible que quasiment quatre électeurs sur cinq se prononceraient aussi clairement contre les propositions issues de la majorité parlementaire en vue d’intégrer la réforme constitutionnelle prévue en 2017, en particulier quant aux deux autres questions posées concernant l’ouverture du droit de vote facultatif aux mineurs de plus de 16 ans et la limitation des mandats ministériels à 10 années consécutives.

L’expérience du 7 juin dernier a ainsi démontré qu’il existe de plus en plus un fossé entre les représentants et le peuple luxembourgeois, un fossé qui pendant la campagne référendaire a été quelque peu ébloui du fait d’un lobbying important du « oui » mais qui finalement n’a pas pu masquer un malaise allant crescendo. Continue reading

Les imprécisions du débat sur l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers

Referendum_Luxembourg_2015_Posters_Cessange_1

Dimanche prochain, le 7 juin 2015, les luxembourgeois seront appelés aux urnes pour se prononcer sur 3 questions posées par voie référendaire notamment sur la limitation des mandats ministériels à 10 ans consécutifs, l’ouverture facultative du droit de vote aux mineurs de plus de 16 ans et sur l’ouverture du droit de vote des résidents non-luxembourgeois sous condition de vivre pendant au moins 10 ans au Grand-Duché et d’avoir préalablement pris part soit à des élections municipales, soit européennes.

Une quantité considérable d’encre a déjà coulé au sujet des trois questions. Pour ma part, j’aimerai revenir de manière brève sur le débat et sur la pertinence de certains des arguments avancés quant à l’ouverture du droit de vote des résidents étrangers. Continue reading

La violence et la haine comme symptômes d’une injustice croissante

7238132064_0b6d74c322_b

Les émeutes à Francfort, mercredi 18 mars, auprès du siège de la BCE, ont pu surprendre en raison de la violence mise en œuvre par un certain nombre de manifestants, dans le cadre des actions du mouvement anti-austérité « Blockupy », dont les excès ne peuvent qu’être condamnés. Cependant, ce mouvement s’inscrit dans une multitude de manifestations qu’à connu l’Europe à l’encontre de certaines de ses institutions au cours de ces dernières années et qui sont l’expression d’une exaspération de plus en plus importante par rapport à un continent profondément en crise. Il ne convient non pas de stigmatiser les manifestants et de s’étonner des violences qui accompagnent leurs actes, mais il faut analyser certaines des raisons qui ont poussé ces derniers à agir de telle façon dont notamment la réalité d’un système démocratique défaillant qui semble impuissant face à une finance devenue excessive, opaque et souvent incompréhensible.

Continue reading