« La fin de l’abondance » : preuve de l’absence de vision face aux défis imminents

La formule utilisée par le président français Emmanuel Macron lors de son allocution de rentrée a déjà fait couler beaucoup d’encre. En effet, ce dernier se référait à la fin de l’abondance pour alerter principalement sur le besoin de converger vers davantage de sobriété en matière énergétique et préparer la population à une hausse durable des prix, notamment en matière de fourniture d’électricité, de gaz et de carburants.

Toutefois, la crise écologique actuelle dépasse de loin le défi de la sobriété énergétique. Elle nous oblige à repenser plus fondamentalement notre rapport à nous-même, aux autres et à notre environnement. Réinventer ce lien nous amène à cultiver notre Être (I) et à revoir notre rapport au temps, ce dernier étant au fondement de la crise écologique et civilisationnelle que nous traversons aujourd’hui (II).

Continue reading