Pourquoi lutter contre les fake-news reste largement inefficace ?

Depuis l’avènement d’Internet et des réseaux sociaux, la prolifération de fausses informations a explosé. D’aucuns considèrent les fake-news comme une menace pour notre démocratie et de nombreux médias se sont efforcés à lutter contre le phénomène en reprenant régulièrement certaines fausses informations et en les confrontant à une vérification des faits permettant de révéler leur caractère fallacieux.

Le fact-checking, en Français la vérification des faits, se définit selon le Grand Dictionnaire Terminologique comme “une technique consistant d’une part à vérifier en temps instantané la véracité des faits et l’exactitude des chiffres présentés dans les médias par des personnalités politiques et des experts, d’autre part à évaluer le niveau d’objectivité des médias eux-mêmes dans leur traitement de l’information.” 

Il convient à ce titre de remarquer que l’évaluation du niveau d’objectivité est extrêmement aléatoire dans la mesure où elle dépend très largement des croyances et de la vision du monde de la personne qui se lance dans ladite vérification. De même, il est important de s’accorder sur ce qu’est une fausse information. Et c’est ici que les choses se compliquent. Car en effet, si la lutte contre les fausses informations se limite tout simplement à interdire la propagation d’informations factuellement fausses, il est très aisé pour les émetteurs desdites informations de poursuivre les mêmes fins par d’autres moyens et d’orienter les citoyens avec une information largement biaisée tout en se basant sur une information vraie. Dans ce contexte, le fact-checking, s’il a le mérite de permettre de déceler un mensonge grossier, rate assez clairement son objectif de lutter contre les fausses informations et ce principalement pour trois raisons.

Continue reading

Distanciation et érosion des liens sociaux: Des maux bien antérieurs à la crise du Covid-19

La crise du coronavirus génère de nombreuses souffrances par la distanciation sociale qu’elle engendre. A notre ère pourtant scientifiquement aussi “avancée”, nous sommes arrivés au point où il nous est suggéré de considérer qu’entretenir des contacts sociaux serait devenu dangereux. Trois siècles de progrès scientifique vertigineux pour en arriver là. “Tout ça pour ça” pourrait-on dire.

Nous nous retrouvons piégé dans une contradiction fondamentale: D’un côté, il convient de limiter ses contacts sociaux pour préserver la vie, et de l’autre côté, la vie sans contacts sociaux est totalement contreproductive pour un animal social tel que l’Homme et nuit par ailleurs assez gravement à sa santé à moyen terme. En effet, la littérature sur les effets psychologiques néfastes du confinement est en train d’émerger en abondance. Comment est-il dès lors possible que nous dotons la sphère individuelle d’autant de vertus?

Continue reading

La crise du Covid 19 : Histoire d’une désillusion démocratique (2/2)

Au-delà de la crise écologique, la gestion du Covid-19 est aussi révélatrice pour la crise démocratique que traverse notre société actuelle. En effet, j’ai déjà pu pointer le rétrécissement de la sphère de nos libertés individuelles à travers les épisodes de plus en plus récurrentes d’états d’urgence dans un précédent article sur lequel je ne reviendrai pas ici.

Nous aborderons le sujet cette fois-ci du point de vue de l’affaiblissement des pouvoirs législatifs et judiciaires face à l’exécutif ce qui pose un certain nombre de questions en matière de la crédibilité de notre Etat de droit et plus généralement d’une gouvernance démocratique.

Continue reading

La genèse du Coronavirus et le mépris de l’Homme pour son environnement naturel (1/2)

Nombreux sont ceux qui considèrent aujourd’hui que l’activité humaine détruit la planète. C’est tout autant inexact que prétentieux.

En détruisant les écosystèmes notamment par la déforestation, la pollution atmosphérique ou encore l’agriculture intensive, l’être humain ne détruit pas la planète, il se détruit lui-même. La terre existe depuis 4,5 milliards d’années et notre premier ancêtre est apparu il y a environ 2 millions d’années. Quant à Homo sapiens, notre espèce en l’occurrence, elle est apparue il y a environ 200 000 ans, ce qui est infiniment négligeable sur une ligne de temps comparé à la durée d’existence de notre planète. Tout ceci pour dire qu’il y a fort à parier que la terre continuera à exister après la disparition de notre espèce.

Continue reading

La crise du Covid 19 : Histoire d’une faillite écologique et démocratique

Licence Creative Commons- Réutilisation autorisée

Un petit virus parti vraisemblablement d’une grotte de chauve-souris dans une contrée arriérée de Chine a plongé le monde dans le chaos. Les mois passés nous ont contraint à nous rendre compte qu’à notre époque pourtant si avancée technologiquement et scientifiquement, nous étions démunis face à la propagation d’un nouveau coronavirus.

Continue reading

How the mainstream culture of pretending makes our humanity suffer

pretending

Pretending in our modern society is so banalised that we consider it to be normal to a large extent. You get to know someone you like? You rather pretend to show off your best side. Your new job isn’t exactly what you expected? You better pretend you love it. Your recent vacation? Better post a few pictures on Instagram to show everyone you really had the time of your life. Everyone does it, no? So why not me?

Continue reading

La prochaine révolution de la communication n’aura pas lieu sur Internet

rt
© Gil Scott-Heron

Il n’a jamais été aussi simple de communiquer qu’aujourd’hui. En quelques secondes, il est possible d’entrer en contact avec presque n’importe qui se situant n’importe où dans le monde, pourvu que le locuteur et l’interlocuteur soient connectés à Internet ou disposent pour le moins d’une connexion téléphonique. Continue reading

La nécessaire réconciliation entre savoir-faire et savoir-vivre

1044061-000_qp4kg

Quand je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J’ai répondu heureux. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, j’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. – John Lennon

A l’heure où l’acquisition de compétences se cantonne principalement à l’apprentissage d’un savoir-faire destiné à « apprendre un métier » et à nourrir le système économique, le savoir-vivre est trop souvent négligé. Pourtant, comment se fait-il que nous portons aussi peu d’importance dans l’éducation de nos enfants à développer leurs compétences humaines et à leur donner les réels outils et le goût à améliorer le monde dans lequel nous vivons?

Continue reading

La démocratie en perte de vitesse: pourquoi et comment y remédier?

democratie-citoyenne.jpg

L’adhésion des citoyens au système de représentation démocratique est en perte de vitesse depuis plusieurs années, voire décennies, dans de nombreux pays en Europe et à travers le monde. Ceci a plusieurs raisons aussi bien d’ordre politique que d’ordre socio-économique, qui sont liées entre elles mais que je me permets de séparer dans le présent développement pour essayer d’apporter davantage de clarté à l’exposé. De ce fait, je me cantonnerai aux raisons principalement politques expliquant le désengagement du citoyen de la sphère publique.

De prime abord, ce désengagement de nature politique s’explique par un sentiment de ras-le-bol plus ou moins généralisé à l’égard des partis politiques établis qui tentent à intervalles réguliers d’élections de prôner le changement ou le renouvellement alors que les personnalités qui le représentent sont souvent aux responsabilités depuis une dizaine, voire une vingtaine d’années, sinon davantage. Dans ce contexte, le vote sanction contre le système politique en place voire l’abstention deviennent de plus en plus des moyens par lesquels le citoyen exprime son mécontentement avec souvent une désillusion à l’égard du système politique qui ne peut nous laisser indifférente.

Continue reading

Quel bilan tirer du quinquennat de François Hollande ?

francoishollande.jpg

Alors que le quinquennat de François Hollande touche progressivement à sa fin et que les débats en vue des prochaines élections présidentielles sont bel et bien lancés, il n’est pas inutile de dresser un bilan de la présidence du chef de l’Etat pour évaluer son passage à l’Elysée mais aussi pour esquisser des pistes de réformes qui devront être engagées dans les années à venir.

Continue reading