Quand les institutions européennes tuent la démocratie, elles tuent l’Europe!

Greek-solidarity-protests

Les institutions européennes, dont notamment la Commission, la BCE et l’Eurogroupe dirigent l’Europe dans le mur. Il faut être profondément choqué face à l’arrogance et face au sentiment de supériorité qui guide ces dernières à l’égard à la crise et du peuple grec. C’est le parachèvement d’une technocratie complètement déconnectée des citoyens qui trouve sa cause dans un manque de démocratie flagrant de certaines institutions, notamment de la Commission, mais aussi à travers le FMI et la BCE qui ont un poids considérable dans les discussions au sujet de la Grèce alors qu’elles ne portent qu’un poids négligeable de la dette grecque (32 milliards pour le FMI et 20 milliards pour la BCE) par rapport aux pays membres de la zone euro (193 milliards d’euros).

Continue reading

L’échec de la campagne référendaire et le fossé grandissant entre la classe dirigeante et le peuple

11430261_10152824159685064_516891834_n

Le référendum du 7 juin dernier a démontré très clairement que les Luxembourgeois restent attachés aux valeurs de leur identité telles la nationalité et la langue. S’il était possible de s’attendre à ce que le « non » à la question de l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers réunisse une majorité des votants derrière lui, il n’était pourtant pas vraiment prévisible que quasiment quatre électeurs sur cinq se prononceraient aussi clairement contre les propositions issues de la majorité parlementaire en vue d’intégrer la réforme constitutionnelle prévue en 2017, en particulier quant aux deux autres questions posées concernant l’ouverture du droit de vote facultatif aux mineurs de plus de 16 ans et la limitation des mandats ministériels à 10 années consécutives.

L’expérience du 7 juin dernier a ainsi démontré qu’il existe de plus en plus un fossé entre les représentants et le peuple luxembourgeois, un fossé qui pendant la campagne référendaire a été quelque peu ébloui du fait d’un lobbying important du « oui » mais qui finalement n’a pas pu masquer un malaise allant crescendo. Continue reading

Les imprécisions du débat sur l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers

Referendum_Luxembourg_2015_Posters_Cessange_1

Dimanche prochain, le 7 juin 2015, les luxembourgeois seront appelés aux urnes pour se prononcer sur 3 questions posées par voie référendaire notamment sur la limitation des mandats ministériels à 10 ans consécutifs, l’ouverture facultative du droit de vote aux mineurs de plus de 16 ans et sur l’ouverture du droit de vote des résidents non-luxembourgeois sous condition de vivre pendant au moins 10 ans au Grand-Duché et d’avoir préalablement pris part soit à des élections municipales, soit européennes.

Une quantité considérable d’encre a déjà coulé au sujet des trois questions. Pour ma part, j’aimerai revenir de manière brève sur le débat et sur la pertinence de certains des arguments avancés quant à l’ouverture du droit de vote des résidents étrangers. Continue reading

Le droit de vote des résidents étrangers aux élections législatives : Un sujet controversé

Depuis quelques années, le droit de vote des résidents étrangers aux élections législatives est en discussion au Luxembourg. Après que le droit de vote ait été élargi sous condition de réunir certains critères pour les élections municipales et européennes, le Luxembourg semble sur la voie de l’élargissement complet du droit de vote aux résidents non-luxembourgeois. Dans les programmes électoraux des différents partis politiques lors des élections du 20 octobre dernier, des positions plus ou moins déterminées ont été élaborées et il est possible de s’attendre à ce que le sujet soit abordé prochainement. En tout cas, le débat dans la population est d’ores et déjà lancé. Continue reading