Déchéance de nationalité : Quand les symboles paralysent la République

827197-francois-hollande-arrive-a-versailles-pour-un-discours-face-au-congres-le-16-novembre-2015-620x330

Dans un article publié suite aux attentats du 13 novembre, j’avais mis en garde contre les conséquences de moyen et de long terme que peut engendrer le traumatisme des massacres perpétrés ainsi que contre le fait de prendre des mesures dans l’instantanéité qui dépassent la proportion et le cadre du « strictement nécessaire » sur lequel est fondé notre Etat de droit. Malheureusement, la proportion n’a pas été au rendez-vous dans la période suivant les attentats. Les annonces du président de la République lors du Congrès de Versailles du 16 novembre, qui nous entrainent vers une révision constitutionnelle ni souhaitable, ni nécessaire, en sont la meilleure preuve. Continue reading

Quel avenir pour la France dans un contexte politico-économique qui ne cesse de s’aggraver ?

Les présidentielles de 2017 approchent peu à peu. Dans deux ans, les campagnes des candidats à la primaire des différents partis politiques auront bel et bien commencé. La crise perdure et le danger en vue des élections présidentielles en 2017 est imminent. Le Front national ne cesse d’accroître sa popularité alors que le PS et l’UMP sont de moins en moins crédibles aux yeux des Français. Sans vouloir reprendre divers sondages, il faut noter que le résultat du Front national aux élections européennes est non seulement un vote rejet des institutions européennes, mais surtout un vote rejet de la politique nationale qui s’explique par l’impossibilité du PS et de l’UMP, au cours des dernières années, à surmonter la crise profonde qui touche la France et qui est tant d’origine économique que politique. Ainsi, le plus la France s’enfonce dans la crise, le plus le vote Front national semble se justifier aux yeux d’une partie des Francais. Cette évolution est à contrecarrer au plus vite car 2017 approche très, voire trop vite. Continue reading

La Grande Nation et son désamour pour l’Europe

D’une manière générale, les résultats des élections européennes n’ont au fond rien de surprenant. Le PPE et le PSE forment les plus grands groupes au Parlement européen et les partis eurosceptiques et anti-européens connaissent une large poussée en matière de députés européens. Ces poussées anti-européennes, sans les négliger, ne doivent pas être surévaluées en tant qu’elles étaient prévisibles et sont une conséquence de la période difficile qu’à connu l’Europe au cours de ces dernières années marquées par les politiques d’austérité, le chômage record et la perception de la “monarchie absolue bruxelloise’’ qui est trop éloignée des européens.

Les élections doivent néanmoins interpeller tous les citoyens européens en tant qu’elle sont l’expression d’une exaspération générale à laquelle il faut remédier au plus vite ce qui se traduit par une plus grande justice sociale, de la croissance, de l’emploi et surtout et aussi une plus grande transparence des institutions européennes ainsi que plus de démocratie. Ce n’est qu’en tournant à ces visses que la construction européenne aura un avenir. Continue reading